questions/reponses sciences-humaines methode coué epictete fal-nameh temoignages voyance clermont ferrand voyance sagesse du tarot travaux occultes


   

Lame 17

LES ÉTOILES

( Les Etoiles )

Valeur numérique : 80

Lettre : Phe

Sans couronne sur la tête ni ailes dans le dos, sans chaîne d'or autour du cou ni sceptre à la main, sans vêtements ni chaussures, voici la Reine des Cieux. Elle a, pour tout attribut, sa chevelure ondulée et dénouée. Elle est parfaitement nue comme Dieu la créa. Dans un très beau paysage, elle s'est agenouillée sur son genou gauche.

Nous retrouvons les mêmes cruches que sur la carte 14, la MESURE, à l'aide desquelles la Reine transformait les deux énergies. Elle versait alors les deux courants de vie d'une cruche dans l'autre. Or, ici, de la main droite, elle verse le courant positif de la cruche d'or dans une rivière; de la gauche, le courant négatif de la cruche d'argent sur le sol afin de l'affiner. Celui-ci rejoindra ensuite la rivière à laquelle s'abreuvent toutes les créatures vivantes. Cette eau est celle de l'amour universel, l'eau de vie.

Sur la prairie, nous apercevons la fleur qu'à trois reprises déjà, nous avions rencontrée. Sur la carte du Magicien, elle n'était qu'un bouton; sur celle de l'Empereur, elle s'ouvrait; enfin sur celle de la Mesure, elle attendait l'eau de vie pour éclore. Maintenant, la voici ouverte, parfaitement épanouie. Elle dévoile son être

intérieur et tous les trésors qu'elle contient, elle n'a plus rien à cacher. Un papillon bleu se rassasie de son nectar.

Huit étoiles de grandeurs différentes éclairent le ciel. La plus petite étoile bleue plane juste au-dessus de la tête de la femme. Quatre étoiles jaunes former:: un carré. Deux grandes étoiles bleues se font face. Ces sept étoiles ont chacune huit branches. Quant à la huitième, elle est composée de deux étoiles à huit pointes dont la plus importante est jaune, et l'autre verte.

Si nous avons bien suivi l'explication des cartes précédentes, il est aisé de comprendre que cette belle femme nue symbolise ici l'âme de l'homme. Après l'effondrement de sa personnalité, l'homme s'est défait de ses derniers voiles et a déposé son masque. Il ne reste de lui que ce qu'il est dans la réalité absolue LUI-MÊME, nu comme Dieu créa son âme, esprit vivant dans son Moi suprême. Il ne possède rien car ce dont il jouit dans le monde matériel ne lui appartient pas, il n'en a que l'emploi. Et même si les deux courants de vie ne sont pas encore siens, il sait comment les dominer et les diriger. Des cruches d'or et d'argent. il déverse les deux énergies positive et négative dans le grand courant de vie, fontaine de tous les hommes Il ne garde plus rien; et il ne lui est plus nécessaire de doser les deux forces comme il le faisait sur la quatorzième carte. Il donne tous les trésors amassés sur sa longue route et transmet la vérité sur les deux courants de vie à ses prochains afin qu'ils puissent progresser plus rapidement. Selon la nécessité, il donne des forces masculines-positives : il encourage les désespérés et les aide à poursuivre le combat jusqu'à la victoire; ou des forces féminines-négatives : il répand tendresse et réconfort, compréhension et amour. Ses sources sont inépuisables. Plus il dispense courage et force, compréhension et amour, et plus le flux de ses énergies est abondant. Les cruches symbolisent son coeur.

La fleur de son âme, de sa conscience, s'est épanouie. Tout est conscient en lui. L'inconscient ne recèle plus rien; en vérité, il n'a plus d'inconscient. Il a appris à se connaître et il manifeste tous les talents dont Dieu l'a doté et qu'il a su découvrir. Les êtres supérieurs de la création venus des hautes sphères visitent son âme comme le papillon descendu du ciel boit le nectar de la corolle. Le papillon symbolise l'étroite relation intérieure avec les sphères supérieures. Souvenons-nous des anges de Dieu qui descendirent du ciel vers le puits de Jacob, dans le désert. A ce haut niveau, l'homme au plus profond de lui-même reste en contact avec les esprits de Dieu. Si, dans la vie courante, il est isolé tel Jacob dans le désert, il se trouve quand même aux sources de la vie. Il s'y abreuve et ne se sent jamais seul. DIEU est toujours avec lui.

A ce degré de conscience, l'homme n'a plus d'autres pensées, plus d'autres désirs que de participer à la délivrance de la terre. Ce n'est pour lui ni renoncement, ni sacrifice. C'est avec joie qu'il voit certains de ses prochains sortir de l'obscurité, venir à lui et progresser. C'est avec joie qu'il voit ses élèves reconnaître l'essentiel de la vie sans plus se perdre dans les détails. C'est avec joie encore qu'il voit ses prochains suivre ses sages conseils et, avec une profonde foi en Dieu, s'intégrer au Tout, devenir les enfants de Dieu et, comme nous le dit le Christ, devenir le sel de la terre.

A cet échelon, l'homme est comme une étoile dans un ciel obscur. Pareil aux étoiles qui brillent la nui: réfléchissant la lumière solaire, l'homme transmet la lumière qu'il reçoit de Dieu. Il radie amour et lumière à tous ceux qui l'approchent. Sa sagesse et sa foi profonde en Dieu scintillent comme une étoile. Les quatre étoiles jaunes forment un carré, symbole de la matière. La sagesse de cet homme rayonne donc dans le monde matériel. Il initie ses prochains aux mystères de la création et de l'être humain. Avec logique, il explique les lois de la vie et du destin car c'est au travers de leur raison qu'il désire agir sur les hommes.

La petite étoile bleue planant au-dessus de la tête représente le rayonnement personnel, la piété sincère d'un être qui ne peut être assailli par des pensées vulgaires ni s'occuper de choses obscènes. La personne est purifiée, elle irradie de pureté et de propreté. Les deux plus grandes étoiles bleues symbolisent les forces psychiques supérieures, la pureté et la dévotion. La grande étoile double est composée de deux étoiles.

plus importante est jaune, l'autre verte. Cette étoile représente le Moi suprême, l'esprit de l'homme qui à l'arrière-plan, s'exprime par la sagesse, une intelligence lumineuse et un entier dévouement à la cause divine L'esprit de l'homme rayonne à travers sa personne. .: travers son âme, et diffuse sa lumière partout où

se trouve. Pareil à l'étoile qui, dans la nuit sainte montra le chemin aux Rois Mages venus de l'Orient à la recherche du Rédempteur, l'homme parvenu à niveau éclaire pour tous le sentier menant à libération.

La dix-septième carte du Tarot a une valeur numérique de 80, la somme du nombre 17 liée au 0, symbole de l'espace infini. Sa lettre est PHE.

Le nombre 17 n'est divisible que par le chiffre 1 et par lui-même. C'est donc un nombre premier, signifiant par là l'isolement. Car l'homme arrivé à ce niveau se sépare de plus en plus du monde. Impersonnel et spirituel, il est ouvert et donne à chacun; par contre, il tait toutes ses affaires personnelles qu'il juge d'ailleurs insignifiantes. Il ne va donc pas en accabler ses proches. La valeur numérique 80 montre qu'il est déjà rattaché à « l'infini », le huit horizontal et le 0. 80 est divisible par dix nombres indiquant que l'homme a des relations intérieures avec beaucoup d'êtres. Il n'est donc isolé que dans la personne — comme le nombre 17 — et compte beaucoup de relations intérieures et spirituelles — comme la valeur numérique 80. L'orifice des deux cruches forme le symbole de l'infini, le 8 couché oo , signe que nous avons déjà rencontré sur la tête du Magicien, carte 1, sur la tête de la Force, carte 11, et illustré par les plateaux de la balance, carte 8.

La signification hiéroglyphique de la lettre PHE est la « parole ». C'est donc la continuation de la lettre BETH de la deuxième carte dont le sens hiéroglyphique est la « bouche » que la Prêtresse tenait alors fermée. Elle ne voulait pas révéler les secrets de l'au-delà. Elle se taisait. Maintenant, la parole sort de la bouche de l'homme. La « parole » des énergies créatrices s'écoule de l'orifice des deux cruches et se propage. « La parole » signifie ici la diffusion du « fluide » cabalistique, du savoir.

 
www.voyanceclermontferrand.fr