questions/reponses sciences-humaines methode coué epictete fal-nameh temoignages voyance clermont ferrand voyance sagesse du tarot travaux occultes


   

Lame 14

LA TEMPÉRANCE

( La Mesure )

Valeur numérique : 50

Lettre Noun

Le titre français de cette carte est faux. Elle illustre un degré de développement que le mot MESURE exprime beaucoup mieux. En effet, la femme pèse, elle dose quelque chose, mais certes pas d'une manière modérée. C'est pourquoi nous nous en tiendrons au terme « MESURE ».

Nous retrouvons notre Reine des cieux, sans couronne cette fois. Un diadème d'or avec un médaillon en son milieu ceint son front et retient ses cheveux. Il symbolise le haut niveau de sa conscience qui la garde « enclenchée » au monde divin. Elle porte la même robe rouge que sur la troisième carte. Le manteau bleu, par contre, est devenu un survêtement ouvert sur le devant, laissant entrevoir la robe. Robe et survêtement sont ourlés de jaune; le gilet est rayé et ceinturé de jaune encore, sa doublure est verte. Nous connaissons déjà tous ces symboles : la robe rouge révèle la haute spiritualité de la femme, le survêtement bleu sa foi inébranlable en Dieu, les galons jaunes son intelligence, la doublure verte sa bienveillance et ses sentiments d'humanité. Elle porte de nouveau les ailes qu'aux niveaux de la LA JUSTICE et de l'AMOUR, elle avait abandonnées. Elle s'est élevée au-dessus des problèmes terrestres; elle peut donc voler et planer haut dans le ciel. Seule la plante des pieds est encore en contact avec la terre qui la porte ce qui explique :a couleur brune des chaussures.

Près d'elle, nous retrouvons la fleur du Magicien et de l'Empereur. Elle est ici à demi ouverte et semble attendre que la jeune femme l'arrose de l'eau de vie afin de s'épanouir entièrement.

Dans chaque main, la reine tient une cruche, symbole des deux courants majeurs de la création. L vie elle-même résulte de la tension existant entre les sources des pôles positif et négatif. Ces forces donner:: la vie aux êtres humains et à tout ce qui vit. Le centre cérébral reposant sous l'épi des cheveux est le siège du pôle positif, celui du pôle négatif se trouvant dans le coccyx, dans la dernière vertèbre. La tension existant entre ces deux pôles est la vie dans le corps L'homme a la faculté de diriger ces deux forces consciemment et selon son bon vouloir. Il peut amasse: des forces positives ou négatives à certains endroits de son corps et y créer ainsi des changements volontaires, faire sortir de leur état latent certaines qualités les éveiller et les animer. L'homme moyen en est inconscient et ne peut diriger ces forces. Mais celui qui connaît le secret peut en disposer, les utiliser et les transmuer.

La femme illustrée ici laisse le liquide s'écouler vivement de la cruche d'argent dans la cruche d'or. De cette manière, elle transforme les énergies négatives en énergies positives. La cruche d'or est le théâtre d'un processus chimique au cours duquel l'argent négati.-:. devient de l'or positif-spirituel.

Elle pèse, elle évalue les forces qu'elle peut encore garder dans la cruche d'argent et celles qu'elle peut déjà verser sans danger dans la cruche d'or. Elle dose les forces. Si les quantités sont justes, l'homme pourra avancer à grands pas vers le but suprême. Si le dosage est faux, ses nerfs n'y résisteront pas.

Cette illustration explique que l'homme doit transformer ses forces physiques en énergies spirituelles, éveiller et faire usage de ses centres nerveux jusqu'alors inactifs afin d'atteindre des niveaux spirituels toujours plus élevés. La douzième carte du Tarot nous a familiarisés avec les sept chakras. A ce quatorzième échelon, l'homme parvient, et est autorisé, à éveiller et animer ces centres nerveux et cérébraux, sièges des chakras. Il aurait pu le faire plus tôt mais cela n'aurait pas été sans conséquences graves. Il existe des exercices physiques pour éveiller progressivement ces chakras. Mais celui qui n'est pas prêt ne peut les exécuter sans s'exposer à de grands dangers si les systèmes nerveux et cérébral n'offrent pas encore assez de résistance aux très hautes vibrations ainsi créées. Mais, celui qui s'est élevé à ce niveau et qui dispose d'assez de résistance, peut animer ses chakras sans aucun risque et supporter régulièrement une tension intérieure très forte, dangereuse pour tout être moins évolué. Les hommes ne sont pas pareils; selon leur développement respectif, les nerfs supportent des tensions fort diverses. Lorsqu'un homme très avancé dans son évolution touche un être qui l'est moins — et plus particulièrement pose la main sur sa tête — ce dernier tombe dans un état de transe pareil au sommeil. Il ne s'agit pas d'hypnose car alors, l'hypnotisé est dépouillé de toute volonté. Or, un tel attouchement n'annihile ni la volonté ni la conscience de celui qui s'y prête. Au contraire, sa capacité de concentration et sa conscience s'en trouvent améliorées. L'homme supérieur doit savoir dominer ses propres forces afin de les bien doser. Une très grande différence des fréquences de courants entre deux êtres supérieur et inférieur peut créer des vibrations beaucoup trop fortes si celles-c sont conduites dans l'être inférieur, lui occasionnant de violentes douleurs. L'histoire d'un pharmacien de Dakshineswar ( Indes ) fut rapportée par de nombreux témoins oculaires. A plusieurs reprises, le pharmacien avait prié Rama Krishna, ce grand saint des Indes déj mondialement connu, de lui transmettre ses forces étonnantes par un simple attouchement. Rama Krishni finit par céder, toucha le pharmacien en faisant passe: dans son corps de très hautes fréquences. Mais celui-c_ se mit à hurler de douleur et s'empressa de demande: à Rama Krishna de lui rendre son état normal ce qu fit tout aussitôt. Nous trouvons beaucoup d'exemples pareils dans le monde occidental, mais preuves e: exemples deviennent superflus dès que nous pouvons connaître ces vérités.

L'homme poursuit son chemin, toujours plus avant et, sans même qu'il le sache, des forces jusqu'alors cachées, s'éveillent, s'animent et s'épanouissent en lu: Mais le progrès est infiniment plus rapide lorsqu'il st soumet consciemment à des exercices sans danger

fortifient la résistance de ses nerfs et les préparent la réception de tensions supérieures et des hautes frequences inhérentes.

A l'échelon du PENDU, l'homme a appris à cc- naître ces chakras supérieurs et à les faire siens consciemment. La quatorzième carte du Tarot nous montre qu'il connaît les diverses sources des forces créatrices, qu'il supporte le passage des basses fréquences aux hautes fréquences et qu'il sait comment en faire usage et les transformer. Il peut sublimer les énergies physiques pour en faire des énergies spirituelles, il peut doser les différentes forces selon sa propre volonté. C'est pourquoi, sur cette carte, la femme verse de la cruche d'argent, les forces physiques, dans la cruche d'or, les énergies spirituelles, où suivant un processus chimique intérieur, les forces corporelles sont transformées en forces spirituelles. Les Rose-Croix et les Alchimistes ont appelé cet art « Art Royal ». Ils en transmirent le secret à leurs disciples. Ce sont les Croisés qui amenèrent d'Asie cet art secret — et qui doit le rester pour tous ceux qui ne sont pas encore mûrs — et le donnèrent en héritage à leurs amis européens. C'est ainsi que, peu à peu, des groupes se formèrent, les loges, dont bien des célébrités devinrent les membres émérites. Parmi les plus connus, citons Voltaire, Frédéric le Grand, Joseph II, Wieland, Lessing, Goethe, Mozart, Albert Dürer et bien d'autres. Ces secrets mystiques sont représentés symboliquement dans le Faust de Goethe, la Flûte Enchantée de Mozart, deux chefs-d'oeuvre mondialement réputés, et dans bien des tableaux de Dürer. Ils connaissaient ce processus intérieur et la méthode qui permet à l'homme d'arriver plus vite au but. On retrouve des traces de ce savoir secret tant en Asie qu'en Europe et les écrits des Alchimistes et des Rose- Croix s'appuient sur les mystères de la Cabbale. Les cartes des Rose-Croix et du Tarot présentent tant d'analogies qu'il ne fait aucun doute qu'elles sont l'expression d'une même vérité et que, selon toute vraisemblance, leur source est identique.

La carte 14 a la valeur numérique 50, soit la somme du nombre 14 liée au 0 de l'infini. La lettre est NOUN.

Le nombre 14 porte en soi deux fois le chiffre 7. illustrant ici la vie deux fois reflétée qui anime l'homme, aussi bien dans son corps matériel que dans son être spirituel. La somme en est 5, chiffre dont nous avons déjà parlé lors de l'étude de la cinquième carte. Cependant ici, le nombre 50, dix fois cinq, donc le 5 lié au 0 dont la somme forme le nombre du Christ, a une signification beaucoup plus profonde : il symbolise le courant de vie intérieur parcourant l'homme selon le schéma de l'étoile à cinq branches.

Albert Dürer a peint une crucifixion sur laquelle deux anges apparaissent à gauche et à droite du Chris:. en avant de ses mains. Chacun d'eux tient un calice afin de récolter le sang qui, tel une fontaine, jaillit des mains du crucifié. Ce tableau représente le courant du. principe créateur, le courant du Christ. Après avoir pénétré tout le corps de l'homme crucifié dans le temps et l'espace, il irradie des cinq points de son corps : des deux mains, des deux pieds et du plexus solaire — les cinq blessures du Christ. Dürer, Rose-Croix initie. connaissait la vérité sur le courant de vie et le secre: de la transmutation des énergies corporelles en forces spirituelles. Il a souvent peint ces vérités. Mais les Rose-Croix n'avaient pas le droit de parler ouvertement. Ils pouvaient néanmoins représenter symboliquement ces vérités afin d'attirer, à leur manière, l'attention des hommes.

La lettre NOUN se rapporte au nom EMMANUEL qui, dans la Bible, est le nom de l'enfant divin et qui signifie : « DIEU en nous » donc le Moi suprême animant l'être et qui dit de soi-même : « JE SUIS LA VIE » ! Ce nom EMMANUEL est la vie dans l'homme. Lorsque l'homme est devenu conscient dans la vie même, il ressuscite en EMMANUEL, en Christ. NOUN est la force solaire dispensatrice de vie. NOUN est l'image de l'être engendré et reflété, donc du fruit. L'être ancien est mort, et le nouveau en sa qualité d'EMMANUEL, d'enfant divin — pas encore adulte — est déjà là.

 
www.voyanceclermontferrand.fr