questions/reponses sciences-humaines methode coué epictete fal-nameh temoignages voyance clermont ferrand voyance sagesse du tarot travaux occultes


APPRENDRE LES TAROTS DE MARSEILLE
1 LE BATELEUR

                                             

Un bateleur (langue aujourd’hui vieillie) est une personne qui faisait autrefois des tours d’adresses ou d’acrobate dans les foires, sur les places publiques.

Le nombre 1 se situe à l’origine des choses, il symbolise en conséquence le principe qui anime et ouvre toutes les successions possibles. Voilà pourquoi on le prend dans le jeu de la consultante comme le symbole de l’amant, du fiancé, du mari, de l’homme lui tenant à cœur. Il est une possibilité active débouchant sur une réalisation. Comme du sein d’un océan partent toutes les vagues. Du 1 s’ébranlent les différentes potentialités.

Tous les fruits de l’habileté humaine se présentent face au personnage qui manœuvre avec dextérité les doigts placés en face de lui, sur une table. Le jaune, le rouge, le vert, etc…toutes les couleurs s’unissent face à la table de couleur chair, qui figure l’activité face au monde sensible, celui-ci étant modifié par les efforts humains qui le modèlent, le créent, le recréent, dans l’incessante illusion de la MAYA. Solidement campé sur ses pieds, le bateleur introduit un principe d’action dans la vie matérielle et mentale, aspects de l’existence auxquels il se trouve le plus apte.

Le bateleur n’est pas une lame spirituelle. Les secrets dont il s’agit ici sont des techniques. L’homme est placé par sa naissance devant un déterminisme astral qui s’exercera dans la sphère matérielle, mentale et amimique. Seul le plan spirituel échappe à ce déterminisme. Ce plan spirituel, fermé pour la plupart, est toutefois contenu dans le symbolisme du nombre 1, celui-ci gérant tous les autres nombres, on doit prendre le bateleur comme la somme de nombreuses possibilités et, de fait, aucune lame du tarot n’est davantage modifiée par son entourage, par les autres lames se groupant éventuellement autour d’elle. Le sens de prestidigitation (venant à la fois étymologiquement du latin digitus : doigt et de praestigium : illusion, artifice) montre bien que le bateleur touche les choses avec les doigts, donc qu’il modifie avant tout le monde sensible. Dans le jeu, sa présence montre la modification, le point de départ de quelque chose.

On ne pouvait, plus clairement par cette allusion pénétrante au mystère du monde sensible et à son artifice (celui de la MAYA), circonscrire le fait du changement perpétuel de la matière, le fait aussi que ce qui apparaît aux sens comme étant le plus solide, est en réalité ce qui fait l’homme et se présente de nouveau à lui sans d’autres amères représentations.

Sans la réalité du monde visible se cache, se dissimule une réalité invisible, la première lame est l’invitation, pour les clairvoyants, à pénétrer co-existentiel au monde sensible.

Intelligence et possibilités d’actions, de libre-arbitre. Un éveil et une création se tiennent à la disposition du consultant.

La caractéristique principale est un mouvement. Des circonstances matérielles vont avantager le consultant. Mais une part d’illusion est attachée à cette lame et la nécessité d’un jugement clair est requise. Les autres lames préciseront la direction du mouvement.

Nous savons que les lames agissent, pour le plus grand nombre, sur le plan physique, l’indication principale demeure un mouvement, un élan, un fait qui commence, qui va orienter la vie du consultant. Pour la consultante, il s’agit de la rencontre avec un homme (aussi avec l’hermite, rencontre avec un homme plus âgé ; avec le pape et l’amoureux, légalisation d’une liaison ou mariage proche, etc…), indépendance, création et impulsivité.

Le sens d’une action proche doit être conservé. Les lames entourant le bateleur montrent si cette action sera féconde ou non. Il est certain que le bateleur auprès de la maison dieu, signifie une action promise à un effondrement prochain, tandis que le bateleur auprès du monde débouche sur un triomphe. Le bateleur auprès du chariot montre que le consultant va sortir rapidement de ses difficultés.

Principe mâle déterminé. Correspond à la Genèse, au principe fécondant, à l’homme. D’où son pouvoir de décision et de pénétration.

MAISON 1 : Vie physique initiative.

Libre arbitre, puissance d’action sur les évènements. Le consultant aura une grande indépendance, le pouvoir de tirer parti de ce qui se présentera à lui. S’il s’agit d’une femme, un homme va jouer un rôle important dans sa vie. Avec une carte de coupe, un nouvel amour peut survenir. Protections en tous domaines, y compris celui de la santé.

MAISON 2 : Les biens, l’argent, la vie financière. (Un événement).

Les possibilités de gain tiennent à l’initiative. On aura avantage à prendre un nouveau travail, à progresser. Décision et fermeté dans la vie financière. Cette dernière a tendance à un accroissement, des efforts sont cependant nécessaires. Une lame de deniers accompagnant le bateleur, jouera ici un rôle favorable.

MAISON 3 : L’entourage, frères et sœurs, lettres, messages.

Un petit voyage peut se présenter, avec imprévu dans un sens favorable. Aide des frères ou des sœurs. Pour une femme, rencontre masculine possible au cour d’un déplacement, une proposition sera faite (les lames mineures préciseront dans quels domaines). C’est l’indice d’un esprit décidé, apte à commander son entourage et à en tirer parti.

MAISON 4 : Foyer. Patrimoine. Famille. Immobiliers.

Un événement surviendra d’ordre familial, ce peut être un déménagement, une modification en ce qui concerne les affaires immobilières du consultant. Si une lame de coupe l’accompagne, on peut penser à un changement dans le couple, le mariage. C’est l’indice de nouvelles conditions de vie, se développant plus lentement toutefois que lorsque le bateleur est placé en maison 1 ou 10. En général, ces modifications sont favorables.

 MAISON 5 : Les amours, les créations, les enfants.

Un fait nouveau dans le domaine du cœur. Avec une lame favorable de coupe, c’est la naissance d’un nouvel amour ; avec une lame de deniers , possibilités de spéculation, de gain à la loterie, au tiercé etc… Mouvement dans la vie sentimentale dans le sens ascendant. Cette position est également très favorable aux créations du consultant ou à ses distractions. Il existe, surtout si c’est une femme qui consulte le tarot, une possibilité de naissance.

MAISON 6 : Le travail, les obligations, la santé, le régime.

Nouveau départ dans le travail, possibilité de trouver quelque chose d’entièrement nouveau dans ce domaine, ou encore accès à des fonctions de responsabilités voire de commandement. Avec cette lame en maison 6, une activité indépendante (commerciale, libérale etc…) serait plus favorable que de travailler chez autrui. Avec une lame de coupe, ce peut être un amour pour une employée (ou un subalterne), un homme rencontré dans le travail, si c’est une femme qui consulte.

MAISON 7 : Ce que l’on donne aux autres, le conjoint.

Un fait nouveau interviendra dans la vie sociale du consultant. Possibilité d’avoir une activité en contact avec le public, une clientèle. Association, vente, mouvements de fonds. C’est le signe que l’on intéresse fortement autrui. Sous cette position, la vie conjugale naît ou renaît.

MAISON 8 : Métamorphoses. Capitaux. Sexualité. Mort. Changement.

Modification de la vie financière, par le crédit, des emprunts (qui seront facilités) etc…

C’est aussi l’indice d’une sexualité importante. Pour une femme, ce peut être la disparition d’un amour (surtout si une lame mineure de coupe afflige cette maison).

MAISON 9 : L’étranger. Les procès, la justice. L’enseignement.

Une chance attend le consultant hors du domaine habituel, dans un nouvel entourage ; cette chance viendra par un voyage. Un fait déterminant peut aussi venir de l’étranger. Pour une femme, c’est l’indice d’un homme rencontré en voyage ou n’appartenant pas à son milieu, par exemple d’un étranger. Bon pour les examens, les concours, les appuis.

MAISON 10 : Destin (amour). Honneurs. Elévation.

Signale toujours une période importante. Naturellement, pour une femme, ce sera l’indice d’un homme souvent inconnu jusqu’alors venant jouer un rôle des plus importants dans sa vie. Le consultant possèdera une grande initiative, des évènements fructueux ont toutes chances d’arriver rapidement dans sa vie. Doit s’interpréter en liaison avec une lame majeure lui faisant face et celle tirée en maison 1.

MAISON 11 : Les amis. La politique. La publicité. Les espoirs.

Succès social ou amical. Cette maison donne des renseignements sur les devoirs du consultant. La force nécessaire à l’obtention de ses souhaits ne sera pas ménagée. Possibilité d’aide amicale.

MAISON 12 : Les épreuves. Les hôpitaux, maladies graves. Amours secrets.

Tend à emprisonner l’être, à signifier une épreuve par une démarche inconsidérée ou un manque de jugement. Suivant les lames mineures, cette épreuve sera financière (deniers), amoureuse (coupe) portant sur la santé (épées), le travail (bâton). Des conflits sont à craindre, la diplomatie sera nécessaire, les entraves à l’activité étant rapides et forts.
 
medioline voyance

Copyright © 2007 [medioline].

Tous droits réservés.

Révision : 13 octobre 2007.

 
www.voyanceclermontferrand.fr